Le mot du véto

Le mot du vétérinaire Jean Luc DUMAS

On distingue aujourd'hui deux types de chat : 
  • le chat de compagnie avec sa maison, sa litière, ses maîtres et plutôt bien suivi médicalement.
  • Le chat dit « errant »
Le chat errant est à l'origine de la constitution de l'association «chats suffit» sur le secteur de Saint-Rambert-en-Bugey.

Ce chat errant peut être détesté : déjections, bagarres (nuisance nocturne, agression du chat de compagnie)...

Il peut être aimé car finalement pas si sauvage que cela, agréable au regard, il cherche la caresse, la nourriture et la compagnie de l'être humain.

Mais ces dix dernières années la population de ces chats augmente, alors que faire pour trouver une harmonie ?

Respecter la vie animale doit être un impératif.

La stérilisation massive est une solution cohérente avec ce critère.
  • On évite ainsi jusqu’à 4 portées par an, soit 16 nouveaux chats par chatte,
  • On limite les bagarres,
  • On participe au maintien en bonne santé de ces chats : en effet, comme pour le chat de compagnie, la prévention des cancers mammaires et les pathologies utérines sont évitées,
  • Sur le long terme la population se stabilise voire décroît.
Pour réussir ce défi, le retour d'expérience d'autres communes montre qu'il faut une bonne cohésion de la population impliquée et une répartition des tâches en fonction des affinités de chacun.
  • Identification des chats cibles,
  • Pose de trappes,
  • Information des voisins de la mise en place de trappes (le chat de compagnie peut se retrouver piégé),
  • Acheminement de la trappe chez le vétérinaire puis remise en liberté.

Ne pas oublier que c’est un travail de longue haleine et que les résultats positifs se font sentir au bout d’environ deux ans.